Une vie à t’écrire

Une-vie-a-t-ecrire

« Une vie à t’écrire »
de Julia MONTEJO
Traduit par Catarina SALAZAR
Les Escales

 

A propos
Un soir, sur une plage du Pays basque espagnol, un écrivain en mal d’inspiration rencontre Amaia, une jeune femme mystérieuse. Elle est persuadée d’avoir déjà vécu au XVIIe siècle et d’avoir alors traversé les océans pour gagner l’Islande où les Basques partaient chasser la baleine. Au péril de sa vie, à une époque où les femmes n’avaient d’autres choix que l’obéissance et le silence, elle a su conquérir son indépendance et sa liberté. Là-bas, elle a rencontré Erik, son amour éternel, dont le souvenir ne cesse de la hanter.
Amaia est-elle folle à lier ? C’est ce que commence par croire Asier avant d’être emporté par la force de son histoire. Envoûté, le jeune homme transforme le récit de cette étrange et attirante muse en roman. Le souffle des mots l’habite enfin.

 

Mon avis
Une rencontre aussi inattendue qu’étrange.
Ou quand l’enfer de la page blanche croise la route d’une femme captivante à l’histoire improbable qui s’écrit avec un H majuscule.
Amaia a-t-elle vraiment vécu cette vie antérieure ?
Amaia est-elle aussi Amalur, femme courageuse éprise de liberté ?
Comme Asier, nous sommes irrémédiablement happés.
Les siècles s’enchaînent, l’amour et la violence se défient sans relâche.
Par delà les mers, on la suit. On la suivrait les yeux fermés.
Amaia/Amalur a la survie gravée sur la peau et un courage à toute épreuve.
Un destin incroyable réchauffé par un amour qui dépasse les siècles, sous les bourrasques glaciales de l’Islande !
A découvrir, en se laissant emporter et enivrer !

 

Le tout petit extrait :
« C’est cela, une vie, se demande Martin, c’est ce calme, cette simplicité, cette évidence ? Au milieu de cette douceur, il perçoit cependant une vague anxiété. Elle ressemble à la sensation venue naguère avec la certitude que la routine des jours connait une fin. Il comprend qu’elle en est une nuance. La certitude de la fin, pareillement, mais cette fois, redoutée. »

Publicités

3 réflexions au sujet de « Une vie à t’écrire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s