Le vertige des falaises

Le-vertige-des-falaises

Le vertige des falaises
de Gilles Paris
Plon

A propos
Sur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au coeur d’une imposante maison de verre et d’acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l’île tout entière.
Des plaines aux herbes hautes, des sentiers au bord de mer, la nature se révèle aussi cruelle que les mystères trop longtemps ensevelis.
Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s’en libérait enfin ?

Mon avis
Comment ne pas avoir envie de se jeter sur le nouveau roman de Gilles paris, après avoir lu son sublime « Autobiographie d’une Courgette » ?
Il y a dans ce roman tant d’amour et de destruction qu’on en ressort à la fois le coeur gonflé et vidé.
On sent tellement d’émotions traverser les lignes de nos veines et on éprouve une si douce affection pour Marnie et les femmes de sa vie.
On sent aussi le vent marin fouetter notre visage et emmêler nos cheveux. Comme si, nous aussi, on se tenait tout au bord des falaises.
Les hommes ne semblent avoir été là que pour faire souffrir et leur disparition laisse le chagrin côtoyer le soulagement.
Et au milieu se trouve Marnie, une adolescente rebelle, en colère et si pleine d’amour.
Et, tout autour, des secrets de famille qui s’entrechoquent.
Un magnifique roman chroral, sombre et lumineux à la fois, qui m’a fortement émue.
Un immense, un GIGANTESQUE coup de coeur !

 
Le tout petit extrait :
« Je ne vois plus le trou béant dans lequel deux costauds de l’île font descendre le cercueil d’où papa ne s’enfuira plus. Il n’aurait pas aimé être mort de son vivant. J’entends leurs efforts, ce lit en bois qui cogne, sa nouvelle demeure sur laquelle nous allons lâcher une poignée de terre. Tout comme il y a un an, après la mort de grand-père Aristide. Ils sont enterrés l’un prés de l’autre. Tels deux amis qu’ils n’étaient pas. C’est comme ça dans la famille. On ne pense jamais à haute voix, sauf au bord des falaises, là où le vent emporte tout. »

telechargement

Publicités

8 réflexions au sujet de « Le vertige des falaises »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s