K.O. Debout

9782259249430
KO DEBOUT
de Mahault Mollaret
Plon

 

A propos
« Je mourrai à 27 ans. Je l’ai décidé, intégré, digéré. Suffisamment tôt pour qu’il soit impossible de faire machine arrière. Je me suis fixé des règles précises. Ne m’attacher à rien, ni à personne.
A 8 ans, Ramon m’est tombé dessus. Exception. Fallait le voir. Un sacré bordel, le môme. Orphelin, père inconnu, mère dérouillée par son mec. Ramon, c’était le meilleur d’entre nous. La douceur incarnée. Derrière toute sa tendresse, il rongeait son frein. Dix ans plus tard, il a fini par péter les plombs et depuis qu’il est interné chez les dingues, je l’attends.
C’est pour aujourd’hui. Sortie d’essai. Quinze jours sans accroc et mon pote sera enfin libre de commencer sa vie. Moi, de terminer la mienne en m’assurant que rien ne vienne plus jamais l’abîmer.
Quitte à connaître sa fin, autant qu’elle profite aux autres. »

 

Mon avis
Me voilà bloquée devant ma page word. Mes doigts cherchent les touches sans trouver les mots.
Jamais une chronique n’aura été si dure à écrire. Je suis littéralement K.O.
Debout, assise, couchée, je suis K.O.
Ce livre m’a envahie, submergée, remuée, bouffée.
Et là, je cherche encore mes mots.
Je cherche comment vous en parler alors que je n’ai qu’une vie, c’est de crier sur le toit du monde : LISEZ LE ! vITE !
Qu’on en tapisse les vitrines des libraires, qu’on en inonde les bibliothèques, qu’il gagne haut la main le coeur des lecteurs !
Parce que ce roman est unique. Point.
Unique avec un U majuscule.
Avec de la splendeur, mais attention, le genre de splendeur à ne pas se prendre au sérieux. Du genre à se faufiler, l’air de rien, et à vous en mettre plein les yeux, la gorge serrée.
Et quand on le referme, on sait déjà qu’on s’apprête à le relire.
Comme on sait qu’on a devant nous une autrice hors du commun.
Si j’avais la chance de la rencontrer, je lui dirais : Savez-vous que vous avez écrit un p**** de chef d’oeuvre ?!

 

Le tout petit extrait :
« J’ai accepté de suivre Zoé n’importe où pourvu qu’on sorte de la maison. Pour nous mettre à l’abri des murs qui nous connaissent trop bien. Que j’ai mis des années à laver d’elle. Je cherche du vent. Je ne dirai rien tant qu’il ne souffle pas. Qu’il envoie nos paroles en l’air. Le ciel en fera ce qu’il voudra, deux ou trois nuages, basta. »

telechargementtelechargement

Publicités

7 réflexions au sujet de « K.O. Debout »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s